• Old picture of school

Historique de la Congrégation des Soeurs du Saint Coeur de Marie

L’origine de la Congrégation des Soeurs du Saint-Coeur de Marie est à trouver dans le rayonnement très important des béguinages dans nos régions. C’est ainsi qu’en 1713, les béguines de Louvain envoient deux des leurs à Nivelles, où une communauté grandit rapidement. Ces dames se consacrent à la prière, à l’étude de l’Ecriture sainte, à la catéchèse des enfants, aux visites des malades et aux travaux de dentelle.

En 1789, le gouvernement révolutionnaire de la République française supprime le béguinage et vend les biens. Lorsqu’en 1801, le Concordat est conclu entre le pape Pie VII et l’empereur Napoléon, deux anciennes béguines de Nivelles, les soeurs Crousse, rachètent les bâtiments.

Mais la Révolution a laissé des ruines; l’abbé Helsen, curé du Béguinage, songe donc à transformer les bâtiments en pensionnat et à y annexer une école pour filles et des ateliers pour ouvrières.

Alors, Julie Crousse continue la tradition du béguinage, sa soeur Sophie fonde en 1823 la “Congrégation d’institutrices”, avec l’agrément du Cardinal de Méan, archevêque de Malines.

Des jeunes filles nombreuses viennent la rejoindre, et dès 1823, l’abbé Helsen encourage la fondation d’une communauté à Alsemberg. Après s’être appelée “Soeurs du Sacré-coeur”, la congrégation deviendra dorénavant celle des “Soeurs du Saint-Coeur de Marie”.

Les soeurs d’Alsemberg essaiment à Waterloo (1851), La Hulpe (1863) et Ensival (1877). Chacune de ces maisons restera autonome.

En 1879, l’ abbé Warzée, curé-doyen, demande à la supérieure Mère Eugénie, d’envisager une implantation à Hannut : c’est là que la congrégation, venant d’Ensival, se fixe désormais à Hannut. Elle créera des filiales dans les provinces de Liège, Namur et Limbourg.

A Hannut, la construction des premiers bâtiments scolaires date de 1879; s’ensuivra au fil des ans une très longue liste de travaux (construction du réfectoire, de nouvelles classes, de la salle des fêtes et de la chapelle, du pensionnat, de sanitaires, du Lycée Notre-Dame de l’avenue Paul Brien, d’une salle d’étude…), en même temps que croît sans cesse et se diversifie l’enseignement prodigué (école ménagère, humanités générales, enseignement professionnel, le rénové…), et que toujours plus nombreux sont les élèves et enseignants qui le fréquentent journellement. Au niveau de la direction, Mme Triffaux a remplacé pour cette année scolaire 2009-2010 Mme Diet,

Depuis 2010-2011, nous accueillons une section immersion au Néerlandais à partir de la troisième primaire . Le mercredi 8 juin 2016, une page se tourne. Les derniers soeurs ont quitté définitivement notre école. C’est une page qui se tourne pour l’Ecole primaire Saint Coeur de Marie Hannut. Le 1 septembre 2017, Mme Triffaux devient directrice également de l’école de Cras-Avernas (maternelle et primaire immersion). Notre école offre ainsi une filière classique et une filière immersion néerlandais de la troisième maternelle à la sixième primaire. Le 1 septembre 2018 : ce sera l’arrivée de la première année et la deuxième année (immersion) de Cras-Avernas sur le site de la Rue de l’Aite de Hannut. Pour l’année scolaire 2018-2019, toutes nos classes seront équipées d’un tableau interactif.